Qui suis-je ?

masseuse-toulouse

TOUT D’ABORD, JE TIENS A PRÉCISER QUE JE NE FAIS AUCUN MASSAGE D’ORDRE ÉROTIQUE OU SEXUEL.
MERCI DE NE PAS M’IMPORTUNER POUR CE GENRE DE DEMANDE.

 

A 31 ans, j’ai voulu changer de vie. Après de très longs mois passés, en Asie, à me former à différentes techniques de bien-être, j’ai décidé de créer « Mass Asie »: la rencontre du bien être associé aux sagesses et philosophies asiatiques.

Formée dans les plus grandes écoles d’Asie du Sud-Est, le bien-être représente pour moi bien plus qu’un simple concept. C’est une prise de conscience de l’association corps/esprit, l’un ne fonctionnant pas sans l’autre. Apprendre l’art du massage en Asie où le rapport au corps fait partie intégrante du quotidien, m’a permis de changer ma perception du corps et l’approche que j’en ai. Masser est pour moi un réel plaisir dans lequel je vois un don d’empathie et c’est avec beaucoup de respect que je me livre totalement à cet art.

orchid

Ma démarche prend en compte l’intégralité de l’individu. Dans les traditions asiatiques, les techniques utilisées n’étaient pas considérées comme un travail mais comme une pratique spirituelle étroitement liée à l’enseignement bouddhiste.

Un bon praticien doit prendre une attitude méditative lorsqu’il dispense une technique de relaxation. C’est de cette façon que m’a été enseigné l’art de masser et l’art d’accueillir une personne. C’est pourquoi je commence toujours par me recueillir afin d’être entièrement concentrée sur mon travail, j’œuvre avec une conscience, une attention et une concentration totales. Tout un monde sépare un massage dispensé dans cet état méditatif, d’un massage pratiqué comme un « job ». Le massage en Occident, hélas, est bien souvent considéré comme une simple technique corporelle. Ceci n’est pas ma conception, de la même façon que je ne souhaite pas réduire cet art à une telle pratique. Je garde à l’esprit l’enseignement qui m’a été dispensé et qui me demandait d’accueillir du mieux possible la personne dans toute sa complexité et avec tout le sérieux et le respect que cela implique. Je garde cet idéal à l’esprit et continue à m’orienter dans cette direction. L’art de masser étant avant tout un travail et un échange d’énergie, mais aussi un don de soi.

bien-être à toulouse

Le fait de dispenser un soin relaxant a toujours été, dans les pays d’Asie, en tant que « metta » appliquée, ce qui veut dire « bonté aimante » au sens du concept bouddhiste. Les praticiens sérieux travaillent encore aujourd’hui dans cet état d’esprit.

Je vous invite donc à faire le voyage des sens en réconciliant votre corps et votre esprit.